Ambassade du Portugal en France

Ministère des Affaires Etrangères

Exposition Photographique « Nouveaux Voyageurs »

Le 3 avril à 16h30 aura lieu le vernissage de l’exposition « Nouveaux Voyageurs » au Lusofolie’s, à Paris.
C’est une collection de photographies prises en Guinée-Bissau, en Mozambique et à S. Tomé et Principe en 1996, après demande du Camões I.P., pour l’occasion du Salon du Livre au Brésil.

jmc kk 3copy Copie

 DR/José Maçãs de Carvalho

Cette exposition s’intègre dans la programmation du Festafilm, festival dédié au cinéma lusophone et francophone, qui se déroule à Paris du 1 au 9 avril.  Au delà des films, il y aura aussi des concerts et des tables-rondes sur les sujets de la lusophonie et du cinéma.

 Les photographes Albano da Silva Pereira, José Maçãs de Carvalho et José M. Rodrigues nos offrent une nouvelle perspective, celle de ceux qui découvrent pour la première fois ces pays, et en projettent toute leur authenticité.

 

jmc kk1copy Copie

  DR/José Maçãs de Carvalho

João Pinharanda, Conseiller Culturelle à l’Ambassade du Portugal, et le responsable pour l’organisation écrit que:

« C’est une exposition photographique sur la Guinée-bissau, le Mozambique et Sao Tomé et Principe. Quand Camões I.P. effectue la commande de ces photos pour qu’elles soient présentées dans le cadre de la participation portugaise dans le Salon du Livre de São Paulo, Brésil, en 1996, leurs auteurs étaient déjà des photographes reconnus. Mais, pendant les 20 ans qui se sont écoulés, leurs carrières individuelles se sont développées et l’empreinte des auteurs renforcée.

Les pays visités par ces « nouveaux voyageurs », guidés uniquement par leur désir de capter en image les richesses humaines, patrimoniales et celles du paysage, auraient aussi changé – le monde a changé à une vitesse fulgurante !

Cependant, l’objectif de chacun des photographes fût de regarder le temps profond de chaque endroit, l’immuable, celui qui peut être pris comme mémoire positive du passé et comme un bon héritage offert à l’avenir. Ils délaissent la superficie inconstante de ce qui est temporaire pour construire une poétique d’ombres et de lumières, de pleins et de vides où les êtres humains, leurs constructions, leurs objets manufacturés et le paysage s’articulent dans une harmonie exemplaire. Parfois, nous oublions le besoin de vivre cette harmonie mais ces images nous aident à la reconstruire et à l’atteindre.

Présenter, à Paris, cette exposition n’est pas un retour nostalgique au dernier se prolonge et nous aide à comprendre le présent. »

jmc kk2 Copie

 DR/José Maçãs de Carvalho

Trouvez toute la programmation du Festafilm sur la page officiel et toutes les événements du Camões Centre Culturel Portugais à Paris ICI

 

 

Partager:

FacebookTwitterGoogle +E-mail